Que sont devenus les catholiques ?

Publié le 15 Février 2016

En 2014, ils étaient 6 millions de catholiques à venir écouter le pape à Rome. En 2015, il n'étaient plus que 3 millions. A Lourdes, le nombre de pèlerins a diminué d'un quart en 5 ans. En 2013, des millions de catholiques, selon les organisateurs, manifestaient en France contre une nouvelle loi sur le mariage. En 2015, combien de catholiques ont manifesté pour que la France accueille plus de réfugiés ? ...

 

Entre temps il y a eu Laudato si, la dernière encyclique du pape François. Un magnifique outil pour l'annonce de l'Evangile aux femmes et aux hommes de notre temps. Une critique du libéralisme économique. Une invitation à la présence des chrétiens aux périphéries de la société, dans les luttes avec les plus démunis.

 

De quoi déplaire à tous les groupes catholiques traditionnalistes  et intégristes  (Opus Dei, Légionnaires du Christ, Chemin néocatéchuménal...) auxquels Jean-Paul II avait ouvert grandes les portes de la curie romaines. De quoi aussi exprimer leur mécontentement par le boycottage de l'évêque de Rome. Surtout que François essaie, avec fermeté et patience, de ramener la curie aux fondamentaux de Vatican II : liberté de conscience, fraternité, solidarité, justice...., autant de valeurs évangéliques récusées par les catholiques extrémistes.

 

Abandonnés par les médias, il ne leur reste pour exister que les vociférations sur leurs sites contre la société en général et les autres croyants en particulier.

 

En ce début de Carême, le moment n'est-il pas propice à un examen de conscience ouvrant au sacrement de la réconciliation que propose l'Église catholique en cette année de la miséricorde ?

 

Jean-Paul Blatz

Rédigé par jonasalsace

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article