Deux visages de l’Eglise

Publié le 17 Juin 2017

Lundi 5 juin, les jeunes du diocèse de Strasbourg se sont retrouvés pour le traditionnel pèlerinage à Notre Dame du Chêne à Plobsheim.

Magnifique visage d’une église d’avenir que ce rassemblement de plus de 200 jeunes vivants, enthousiastes, pas toujours disciplinés (tant mieux !) mais souvent si libres, venus des paroisses de Strasbourg ! Invités à poser des questions au nouvel archevêque, ils l’ont fait avec pertinence et intelligence. Je sentais chez eux une vraie curiosité et chez beaucoup des interrogations authentiques sur la foi, la vie chrétienne, l’engagement, l’avenir.

Hélas, c’est un autre visage que l’Eglise « officielle » de Strasbourg a montré à nos jeunes. J’aurais souhaité qu’on leur épargne le pathétique spectacle des courtisans en col romain (imposé m’a-t-on dit), pressés autour de l’archevêque, et soucieux de se faire « bien voir » : 14 prêtres, rangés par ordre de flagornerie de part et d’autre de nouveau « patron », les plus libres – les moins intéressants aux yeux de la hiérarchie ? - dans les extémités et les plus serviles au plus près de Mgr Ravel (voir les photos sur la news letter du diocèse).

Pour le contenu, les interventions du Père Evêque étaient très « masculines » - il ne sait peut-être pas que la majorité des catholiques sont des femmes – et renvoyaient aux filles présentes une image de midinettes.
Plus grave, des « jeunes témoins » avaient aussi été appelés à partager leur expérience avec les jeunes pélerins. J’en ai écouté quelques uns et je ne peux m’empêcher de m’interroger sur le choix de ces personnes : le discours sectaire, rigide et très « conservateur », pour ne pas dire réactionnaire, de nombre d’entre eux me fait craindre pour l’avenir de notre diocèse et le message d’amour et de miséricorde du Christ qui devrait être le seul destiné au cœur de nos enfants.

 

Anne (maman d’une jeune participante)
14/06/2017

Rédigé par jonasalsace

Repost 0
Commenter cet article