Publié le 16 Septembre 2015

Communiqué de presse de la F&dération des Réseaux du Parvis

 

Réfugiés : urgence !

 

 

12 septembre 2015

 

 

L’arrivée dans nos pays de nombreux demandeurs d’asile en provenance de pays en guerre ne peut et ne doit provoquer qu’une seule réponse de notre part : l’accueil inconditionnel. Si nous voulons agir en cohérence avec  le message de l’Evangile, aucun argument ne doit nous détourner de cette tâche prioritaire. Lorsque Jésus dit « j’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’étais prisonnier et vous m’avez visité »… il ne met aucun autre critère à notre action. Lorsqu’il bénit « ceux qui sont persécutés pour la justice » il ne précise pas leur nationalité ni leur religion.

 

C’est pourquoi nous récusons fermement toutes les arguties de celles et ceux qui refusent d’accueillir des personnes en détresse sous le prétexte de préserver « l’identité chrétienne de l’Europe ». Jésus ne demande pas à ses disciples de conserver des dogmes et des rites, mais de pratiquer la charité envers tous. Il prolonge en cela l’appel, récurrent dans la Bible, à l’hospitalité et à l’accueil de l’étranger.  La seule identité chrétienne qui doive être préservée, c’est celle qui met en pratique cette valeur simple et fondamentale : la fraternité universelle.

 

Que celles et ceux qui veulent que l’Europe se replie dans sa forteresse ou qui veulent trier les demandeurs d’asile selon des critères d’appartenance religieuse aient au moins la cohérence et la décence de ne pas prétendre le faire au nom du christianisme.

 

La tâche est immense, difficile et complexe. Nous devrons accepter de nous laisser déstabiliser, de nous mettre au travail, avec d’autres hommes et femmes de toutes convictions, pour créer les possibilités d’un accueil digne de tous ces arrivants. Nous devrons aussi, avec la même énergie, peser sur les décisions nationales et internationales qui amènent tant de personnes à fuir la guerre, la misère, les atteintes aux droits de l’Homme.  Nous sommes convaincus que c’est ainsi que nous répondrons concrètement aux paroles de Jésus le Nazaréen. « Ce que vous avez fait aux plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait.»

 

Fédération des Réseaux du Parvis

 

Contact :
Marie-Anne JEHL, présidente
06 70 38 23 52
maf.jehl@orange.fr

Voir les commentaires

Rédigé par jonasalsace

Repost0

Publié le 8 Septembre 2015

Paris, le 4 septembre 2015
 
C’est avec une grande surprise que nous avons appris qu’à l’occasion de ses Universités d’été, le diocèse de Fréjus Toulon, par la voix de son évêque, Mgr Dominique Rey, avait décidé d’inviter Mme Marion Maréchal Le Pen, députée FN et candidate aux régionales en région PACA. Cette dernière est intervenue le 29 août 2015 aux côtés de M. Hervé Mariton (Les Républicains) et de M. Simon Renucci (PS) lors d’une table ronde, sur le thème « Médias et Vérité », animé par l’évêque lui même. Les mouvements de jeunesse de l’Action Catholique que sont la JEC et la JOC condamnent énergiquement cette invitation formulée, par une institution catholique, à une élue FN en pleine campagne électorale
 
En tant que jeunes chrétiens engagés dans la société, nous approuvons sansréserve le principe de débattre avec toutes les formations politiques, et sur tous les sujets. Pour autant, nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur cette invitation, qui plus est formulée par un diocèse. Elle ne peut que contribuer à banaliser les positions politiques portées par le FN qui sont, de l’avis même de Mgr Olvier Ribadeau Dumas, porte parole de la Conférence des Evêques de France (CEF), contraires aux ensegnements de l’Eglise. Invitons, discutons, débattons avec chacun, croyant ou non, à partir du moment où nous avons un objectif commun: la reconnaissance de la dignité humaine pour chaque homme et chaque femme. Il ne nous semble pas que Mme MaréchalLe Pen partage cette ambition avec nous. Elle s’est en effet illustrée à plusieurs reprises par des propos insultants, notamment vis à vis des immigrés et de l’Islam ou dernièrement contre la Réforme. Nous ne pouvons pas tolérer que la parole soit donnée à des propagateurs de haine
 
Car, dans le même temps, la députée ne manque pas de revendiquer son héritage « judéo
 chrétien » lors de sa participation au pèlerinage de Chartres organisé par les catholiques traditionalistes de Notre Dame de Chrétienté. « Ouvrons les yeux de certains catholiques tentés par le vote FN », comme y appelait Mgr Jean Michel Di Falco, évêque de Gap et d'Embrun. Nous assistons aujourd’hui à un recul de la hiérarchie catholique face aux idées de haine et de rejet de l’autre véhiculées par l’extrême droite.
Les valeurs chrétiennes basées sur l’amour, l’accueil et la solidarité ne peuvent être ainsi bafouées. En lieu et place d’une invitation à ses Universités d’été, en pleine campagne électorale, peut être le diocèse de Fréjus Toulon aurait il dû adresser à Mme Marion Maréchal
Le Pen un exemplaire de la Doctrine Sociale de l’Eglise pour lui rappeler que les valeurs de fraternité et de dignité humaine, absentes de son programme politique, sont au cœur de l’engagement chrétien.
 
La jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC)
La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)
 

Voir les commentaires

Rédigé par jonasalsace

Repost0

Publié le 2 Septembre 2015

Nous co-signons avec la CCBF et de nombreuses autres associations la lettre ouverte aux Père synodaux.

Voir les commentaires

Rédigé par jonasalsace

Repost0

Publié le 2 Septembre 2015

Le 9 juin 2015 nous nous étions retrouvés au Foyer Saint-Maurice à Strasbourg pour réfléchir ensemble à l'Eglise que nous souhaitons faire naître en terre d'Alsace. Notre démarche précède et accompagne la nomination d'un nouvel archevêque à Strasbourg en 2016.

 

La richesse de notre réflexion a mis en évidence qu'on ne pouvait pas se contenter de généralités, certes généreuses, mais qui risquaient de déboucher sur un consensus superficiel qui satisferait tout le monde et ne remettrait rien en question.

 

Notre démarche s'est transformée en un "mini-synode" qui nécessitera du temps pour aboutir à des propositions mûrement réfléchies, discutées librement et amendées démocratiquement par le peuple des baptisés.

 

Nous avons donc décidé d'organiser quatre nouvelles rencontres aux dates ci-dessous et sur les thèmes suivantes :

 

22 septembre 2015                 Faire vivre des communautés de proximité

13 octobre 2015                     Découvrir et approfondir la foi au Christ

17 novembre 2015                  Susciter et valoriser des liens entre les spiritualités

8 Décembre 2015                   Prendre soin de la terre et de ses habitants

 

Ces rencontres se tiendront de 18 h 15 à 20 h au presbytère Saint- Maurice, 41 avenue de la Forêt Noire à Strasbourg (station de tram :  Observatoire).

 

Ces rencontres sont ouvertes à tous. Il revient à chacun d'entre nous d'inviter ses amis et ses connaissances à ces soirées. Plus nous serons nombreux, plus notre réflexion sera riche.

 

Une synthèse de ces rencontres figurera dans le numéro de décembre 2015 de Vagues d'Espérance. Elle servira aussi à élaborer un certain nombre de propositions qui seront présentées au peuple des baptisés (par l'intermédiaire des médias) et aux responsables de l'Eglise dans notre diocèse et dans notre pays et à l'évêque de Rome.

Voir les commentaires

Rédigé par jonasalsace

Publié dans #Rencontres

Repost0