Communiqué du groupe Jonas de Strasbourg à propos des élections municipales 23 et 30 mars 2014

Publié le 3 Mars 2014

 Les membres du groupe Jonas Strasbourg, assemblée de chrétiens catholiques engagés pour un renouvellement de la pensée et des pratiques au sein de l’Eglise catholique comme au sein des sociétés s’interroge et partage sa grande inquiétude à l’approche des élections municipales. Un propos qui réagit à diverses tentatives de manipulation et de prise en otage de la référence évangélique, aujourd’hui où certaines candidatures à l’élection municipale se prévalent de leur appartenance à l’Opus Dei.

 

Est-il besoin de retourner dans l’histoire des 60 dernières années, en Espagne comme dans divers pays d’Amérique latine, pour comprendre combien les coalitions mortifères entre responsables d’Eglise et responsables politiques ont entraîné de violence et de déni des droits et de la dignité humaine ? Et ceci sous l’influence de l’Opus Dei. Sans parler du machisme dominant qui s’exprime dans ses rangs tant dans le pouvoir clérical que dans le cantonnement des femmes hors des responsabilités majeures.

 

Nous tenions à exprimer notre réprobation la plus vive quant aux tentatives d’infiltration de cette pensée et de ces pratiques dans les institutions civiles locales.

 

La culture de l’élitisme et du secret ne saurait se conjuguer avec les responsabilités éminentes d’un élu d’une république laïque qui s’honore de sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

Pour nous, un silence coupable serait synonyme de notre détournement du visage du Christ dont la Parole rend libre, dont l’incarnation réaffirme l’égale dignité de tout être, dont l’accueil de l’étranger manifeste l’harmonie d’une humanité réconciliée.

 

 

Marie-Anne Jehl

présidente de Jonas Strasbourg

maf.jehl@wanadoo.fr

Rédigé par jonasalsace

Repost 0
Commenter cet article