« Les catholiques » contre le mariage pour tous ?

Publié le 24 Janvier 2013

Les Dernières Nouvelles d’Alsace du dimanche 20 janvier, rendant compte de la manifestation de Strasbourg pour le mariage pour tous, focalisaientt sur les « catholiques pour l’égalité » ainsi que sur le mouvement homosexuel chrétien « David et Jonathan ». On découvre enfin que, alors que les médias annoncent que l’Eglise catholique est hostile au mariage pour tous, il s’agit en fait des prises de position de la hiérarchie catholique et d’une partie seulement des fidèles.

De plus en plus de voix se font entendre pour rappeler d’une part que l’épiscopat n’est pas le représentant de l’opinion catholique, qui n’est d’ailleurs jamais consultée, d’autre part que rien dans l’Evangile ne fonde les anathèmes lancés contre le mariage pour tous.

 

Voici quelques liens qui font entendre ces voix :

Sur le site de la Fédération des Réseaux du Parvis : le texte de la pétition « Trop, c’est trop » à propos de la manifestation du 13 mai, qui a recueilli plus de 6500 signatures.


Un texte de Christine Pedotti :


"Je vais à la conclusion: ce que défendent les hommes de religion dans cette affaire de mariage pour tous, ce n'est pas l'institution du mariage mais le patriarcat. S'ils défendent la différence des sexes, c'est pour mieux assigner les femmes à leur "ordre naturel", celui de la procréation, de la modestie et du silence. Et le pire, c'est que c'est au nom de la défense des enfants, que ces hommes de religion mobilisent les femmes dans un combat qui in fine est un combat contre elle-mêmes. La manœuvre est, d'un point de vue stratégique, admirable."

et pour l'ensemble de l'article c'est ici.


 

et un autre d’Anne Soupa (comité de la jupe et CCBF):

"

Mais, mais... le pire reste à dire, pour moi qui me reconnaît fidèle du Christ: mon Église qui prône tant la différence, en réalité, la nie en son sein. Bel exemple de retournement d'un déni en slogan! Regardons plutôt: aux commandes, un modèle unique, le prêtre, célibataire, mâle et -circonstance aggravante depuis une vingtaine d'années- de plus en plus issu d'un seul milieu social. Dans ce petit monde de clones, le vent frais de l'Esprit -celui qu'apporte l'autre, le différent, et souvent le marginal, l'exclus- ne peut même plus souffler, tant de hautes barrières l'en empêchent.

Pour moi, hélas, c'est une tragédie. À ce Jésus qui refuse toute exclusion, qui joue la carte de la fraternité jusqu'à en mourir, elle répond: "Dehors, les divorcés remariés, dehors les homosexuels, restons entre purs !" À ce Jésus qui était venu pour les maltraités, les gens à problèmes, elle oppose sa spectaculaire machine à exclure.

"

 

 

 

et pour l'ensemble de l'article c'est ici

 



Le site de l’association David et Jonathan, membre comme Jonas de la Fédération des Réseaux du Parvis.


Marie-Anne Jehl

 

Rédigé par jonasalsace

Repost 0
Commenter cet article

Jean-Marie Bedez 26/01/2013 22:59


ç'est envoyé, c'est fondé, à faire connaitre à des amis cathos, curés..avec le souci de les faire réfléchir et peut-être ...se convertir,( comme nous avons du le faire nous-mêmes) et toujours
nous souv enir et dire :" nous sommes aussi l'Eglise!"